Mon blog

Le surmenage survient quand on a trop tiré sur la corde et qu’elle a fini par casser.

Ses effets se font sentir brutalement.

C’est l’alerte que nous envoie notre organisme qui ne sait plus comment nous faire comprendre que nous en faisons trop, que nous ne nous écoutons pas assez.

Avant çà, notre corps nous a envoyé de nombreux signaux d’alerte, mais qui sont restés sans réponse.

 

 

Qu’est ce que le surmenage ?

Avant de chercher à sortir du surmenage naturellement : définition du surmenage

Le surmenage est un sentiment d’usure, d’épuisement.

Il survient après quelques mois ou quelques années passées à lutter contre le stress et/ou la fatigue.

Il est le signe que vous dépassez trop souvent vos propres limites.

Votre organisme n’arrive plus à faire face à la moindre pression.

La moindre activité vous apparaît comme une montagne, une lutte quotidienne.

Sortir du surmenage naturellement: conséquences du surmenage sur votre quotidien 

  • vous n’arrivez plus à assurer le quotidien
  • vous n’en pouvez plus
  • vous êtes en mode survie
  • vous avez l’impression d’être « sous l’eau »
  • vous vous sentez comme un hamster dans sa roue, toujours à courir après quelque chose
  • vous vous sentez épuisé(e), lassé(e), au bout du rouleau
  • vous n’arrivez plus à vous détendre, ni à vous reposer
  • vous avez l’impression d’être sur tous les fronts mais de n’avancer à rien
  • vous avez le sentiment de manquer de temps, que vos journées sont trop courtes pour faire tout ce que vous avez à faire
  • vous avez l’impression de lutter et de vous battre pour faire face au quotidien
  • vous vous sentez impuissant(e), incapable de sortir de cette situations
  • vous culpabilisez d’être moins efficace, moins rapide, moins performant(e)
  • vous avez honte et avez l’impression d’avoir perdu de la valeur.

Sortir du surmenage naturellement : Profil-type des personnes les plus touchées par le surmenage

 

  • vous faites passer les besoins des autres en premier
  • vous aimez rendre service, vous sentir utile
  • vous avez du mal à dire « non » et à respecter vos propres limites
  • vous avez peur de ne pas en faire assez, de ne pas être à la hauteur
  • vous pensez qu’on n’est jamais mieux servi(e) que par soi-même
  • vous n’aimez pas demander de l’aide aux autres, ni déléguer
  • vous aimez organiser, prévoir, anticiper, contrôler
  • vous avez du mal à relâcher la pression, à vous autoriser une pause
  • vous culpabilisez rien qu’à l’idée de faire une pause, de ne pas répondre présent(e) quand on a besoin de vous
  • vous êtes exigent(e) avec les autres et avec vous-même
  • vous n’aimez pas perdre votre temps, vous êtes tout le temps pressé(e)
  • vous ne supportez pas d’avoir du retard dans votre travail, ou dans votre to-do list
  • vous détestez l’imprévu, le changement, cela perturbe votre organisation

Pourquoi je vous parle du surmenage et de ses traitements naturels ?

Avant, j’étais perfectionniste, j’aimais l’efficacité, la performance.

Je donnais le meilleur de moi-même au travail, à la maison et avec les autres.

Je voulais être une maman parfaite, avoir une maison parfaitement entretenue, donner une éducation parfaite à mes enfants etc.

Avec le recul, je me dis que j’étais comme un hamster qui court dans sa roue…

Je courais constamment après quelque chose, comme si ce serait mieux après.

Avec l’espoir de pouvoir profiter et me détendre une fois que j’aurais fini ce que j’avais à faire.

J’accomplissais beaucoup de choses, «une vraie machine de guerre».

Au fur et à mesure, j’ai fait rentrer de plus en plus de tâches dans mes journées de 24h, et ma roue s’est mise à tourner de plus en plus vite….

Puis ma roue a commencé à s’emballer.

A montrer des signes de défaillance.

En plus de ma fatigue chronique et de mon stress omniprésent, que je n’écoutait pas, car je n’allais quand même pas commencer à m’écouter, ni à accepter d’avoir des signes de faiblesse 🙂 , des signes physiques sont apparus : essoufflement, «perte» de voix, épuisement, mal-être.

Je n’étais physiquement plus capable de rien.

Mais je pensais que « çà passerait ».

Je ne suis donc allée consulter qu’au bout de quatre mois.

Le médecin m’a mise en arrêt, cela a été un vrai choc.

Je me suis retrouvée rongée par la honte et la culpabilité.

Honte de me retrouver en arrêt, «sur la touche».

Culpabilité d’abandonner les autres.

Culpabilité de ne plus être capable de gérer le quotidien.

Puis la dépression, la perte de confiance et le repli sur moi-même ont suivi.

J’ai commencé par être dans le déni.

Ce n’est pas de ma faute, c’est celle des autres, des épreuves que j’ai eues, donc je ne peux rien y faire.

Puis, étant très volontaire, j’ai entrepris de tout faire pour me sortir de cette impasse.

Je me suis alors mise à consulter toutes sortes de thérapeutes pour trouver des solutions.

Et je m’en suis sortie.

Cette épreuve a été riche en apprentissages, et je sais comment ne pas retomber dans le piège du surmenage et de l’épuisement.

Voilà pourquoi j’ai à cœur de transmettre ce que j’ai appris à ceux qui souffrent de la même situation.

Sortir du surmenage naturellement: symptômes du surmenage

  • douleurs et tensions musculaires
  • sensation de tension permanente
  • maux de dos
  • troubles du sommeil
  • difficultés à se concentrer
  • difficulté à fournir un travail rapidement
  • irritabilité
  • stress omniprésent
  • fatigue
  • perte ou prise de poids liée au stress ou à l’anxiété
  • troubles digestifs, maux de ventre, brûlures d’estomac
  • problèmes de peau (eczéma, psoriasis)
  • migraines régulières
  • vertiges

N’attendez pas pour faire quelque chose.

Tous ces symptômes non solutionnés pourront évoluer vers des manifestations plus graves.

Faîtes-vous accompagner pour sortir du surmenage et de l’épuisement.

La naturopathie, une solution naturelle et efficace contre le surmenage

Je suis naturopathe, lors d’une séance j’analyse vos habitudes et votre hygiène de vie avec mon expérience et mon regard extérieur.

Puis, je vous propose des solutions à mettre en place afin de progressivement retrouver votre équilibre.

Le but de cet accompagnement est de permettre à votre organisme de se mettre en mode « récupération », de retrouver la forme, votre équilibre et enfin de pouvoir à nouveau faire face au quotidien sereinement.

Comment sortir du surmenage avec des traitements naturels ?

La priorité va être d’agir sur le physique, pour permettre à l’organisme de récupérer et de retrouver des forces.

Cette période peut être plus ou moins longue selon les personnes.

Elle consistera à combler toutes les carences et tous les besoins physiologiques de l’organisme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyramide_des_besoins

Ces besoins physiologiques sont :

– boire

– manger

– dormir

– respirer

– éliminer

 

Comment fait-on concrètement?

Pour se régénérer, le corps a besoin :

  • d’être mis au repos (mentalement et physiquement)
  • d’avoir une alimentation qui comble toutes les carences et qui apporte suffisamment d’énergie au corps
  • d’avoir une respiration efficace, qui augmente l’oxygène dans le sang et la vitalité, qui détend l’organisme, et qui améliore le fonctionnement du système digestif.
  • d’éliminer les déchets toxiques qui l’encrassent.

Pour cela, je vous proposerai de mettre en place une nouvelle hygiène de vie.

Tout au long des séances, je vous accompagnerai pour rester motivé(e) dans ces changements d’habitudes.

Je vous transmettrai des outils simples et efficaces pour ajuster les résultats en fonction de vos besoins et de vos difficultés.

L’objectif de cet accompagnement est de vous rendre autonome et que vous puissiez réutiliser ces outils dès que vous en aurez besoin.

Ainsi, vous aurez la main sur votre équilibre et vous pourrez prendre soin de vous durablement.

 

Pour en savoir plus sur le surmenage, vous pouvez consulter ces sites :

https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf

www.inrs.fr/risques/epuisement-burnout/ce-qu-il-faut-retenir.html